auto-école en ligne

L’auto-école en ligne, une nouvelle façon de passer son permis de conduire

Le permis de conduire, cet examen incluant un examen théorique : le code de la route et un examen pratique : la conduite. Souvent critiqué car les délais sont souvent beaucoup trop longs et les tarifs excessifs, il est aujourd’hui possible de réduire grandement ces 2 freins. La solution ? L’auto-école en ligne.

Qu’est-ce qu’une auto-école en ligne ?

Plusieurs avantages au passage du permis de conduire via une auto-école en ligne. Premièrement, plus besoin de se déplacer dans des salles de cours dédiées et de bloquer un créneau. L’élève a désormais accès aux programmes d’entraînement au code de la route directement depuis son téléphone ou en ligne. Il existe des applications dédiées à la pratique de la partie théorique de l’examen. Cela permettant à l’élève de s’initier peu importe l’endroit dans lequel il se situe.

Chaque session est enregistrée, stockée puis directement évaluée par un formateur qui le suit en direct et le conseille.

En ce qui concerne la partie pratique, l’auto-école dispose de moniteurs, le plus souvent freelance, aux quatre coins de la France. Chaque rendez-vous est défini par l’élève lui-même sur son compte. Il peut aussi à tout moment changer de professionnel si le nombre de moniteurs situé dans cette zone le permet.

Des tarifs très attractifs

Le prix du permis de conduire étant fixé librement celui-ci peut être très différent d’une ville à l’autre. La moyenne nationale étant fixée à 1400€ ce montant peut s’élever à 2000€ dans certaines zones. Un impact financier non négligeable quand on sait que, souvent, ce sont des étudiants avec peu de moyens financiers qui sont concernés.

En ligne, le prix du permis est d’un tout autre ordre. Par exemple, l’auto-école Ornikar propose un pack code de la route et 20h de conduite à 749€. Un tarif qui est donc 2 fois moins cher comparé aux auto-écoles traditionnelles. Différents acteurs se disputent le marché depuis 2013 même si la jeune pousse reste pionnière dans son secteur.

Le regard des auto-écoles traditionnelles

A l’instar du marché du contrôle technique automobile dont les grandes enseignes combattent le low cost, les auto-écoles ont elles aussi leurs détracteurs.

Le secrétaire national du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) à faire part de ses inquiétudes par rapport à une « absence de suivi pédagogique » des élèves.

Souvent vu comme une concurrence déloyale le concept et notamment la société Ornikar ont été soutenus par des influenceurs du web, n’étant autres que : Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon.

Attaqués en justice, les plaintes à leur encontre n’ont jamais abouti.

 

Le marché ne cesse de grandir et de séduire face à des candidats toujours plus connectés. Il a même été débridé après la libéralisation du secteur des auto-écoles par la loi Macron. Ces auto-écoles en ligne ont donc encore de beaux jours devant elles !

Laisser un commentaire