BSR

Tout ce qu’il faut savoir sur le BSR

Le BSR, ou Brevet de Sécurité Routière, équivaut à la catégorie de permis de conduire AM. De quoi s’agit-il réellement ? A qui s’adresse-t-il ? Comment l’obtenir ? Tout ce qu’il faut savoir sur le BSR dans les lignes qui suivent.

Le BSR, qu’est-ce que c’est réellement ?

Le BSR permet de conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur (ou voiturette) et ce, à partir de 14 ans. Le véhicule doit toutefois avoir un cylindré de 50 cm3 au maximum. S’il s’agit d’autres motorisations, la puissance ne doit pas excéder 4 kW. Dans tous les cas, la vitesse maximale que le véhicule atteint ne doit pas dépasser 45 km/h.

A qui s’adresse le BSR ?

Le BSR concerne uniquement les personnes nées au cours de l’année 1988 ou après. En effet, celles qui sont nées avant cette année peuvent conduire les véhicules dont les caractéristiques sont citées plus haut sans aucune formalité, qu’elles soient en possession ou non d’un permis de conduire.

Examen BSR

Comment obtenir le BSR ?

Pour l’obtention du BSR, il faut tout d’abord avoir une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) ou une attestation de sécurité routière (ASR), la première concernant les jeunes scolarisés et la seconde s’adressant aux jeunes en apprentissage ou non scolarisés. Dans tous les cas, l’attestation est obtenue suite à une formation théorique. Notons qu’il y a deux niveaux d’ASSR : l’ASSR1 délivrée en classe de 5ème et l’ASSR2 en classe de 3ème, l’une ou l’autre étant acceptée pour l’obtention du BSR.

Avec l’ASSR (1 ou 2) ou l’ASR, il faut alors s’inscrire à une formation pratique auprès d’une école de conduite et choisir entre l’option cyclomoteur ou l’option quadricycle léger. Dans tous les cas, la formation dure au total 7 heures et comprend 3 phases : un enseignement hors circulation (2 heures), une conduite sur les voies publiques (4 heures), et une sensibilisation sur les éventuels risques (1 heure). Notons que la formation pratique peut également être dispensée par une association d’insertion ou de réinsertion sociale, ou professionnelle agréée par la Préfecture. Suite à la formation pratique, une attestation de suivi est délivrée par l’établissement de formation, une copie de celle-ci étant transmise à la Préfecture.

Enfin, il faut faire la demande de la catégorie AM de permis de conduire ou BSR auprès de sa Préfecture de résidence. Notons que c’est une personne ayant l’autorité parentale qui doit effectuer la demande, celle-ci devant être accompagnée des formulaires Cerfa n°14866*01 et n°14948*01 (avec photos d’identité collées dessus et remplis par la personne ayant l’autorité parentale), d’un justificatif d’identité, d’un justificatif de domicile, de l’ASSR ou l’ASR, ainsi que de l’attestation de suivi de la formation pratique. Particulièrement pour les jeunes de plus de 16 ans, il faut en plus des documents cités joindre une copie du  certificat de participation à la JDC ou journée défense et citoyenneté. A défaut, il faut l’attestation provisoire en instance de convocation à ladite journée ou l’attestation individuelle d’exemption.

Laisser un commentaire