Voiture autonome AVA

Le projet AVA (Autonomous Vehicle for All) de PSA

Dans « l’absolu », un véhicule autonome peut réaliser l’ensemble d’un trajet sans conducteur. Cela peut être des plus pratiques, notamment pour la sécurité routière, les accidents de la route étant à 90% des cas causés par l’erreur humaine. En France, de tels véhicules sont prévus sortir en 2020 et c’est d’ailleurs l’un des objectifs du groupe PSA qui a mis en place un programme spécifique (AVA).

Les essais déjà réalisés

En France, le groupe PSA se démarque particulièrement quant à ses avancées sur les voitures autonomes. En effet, ayant obtenu l’autorisation française pour la circulation sur route ouverte pour certains prototypes de voitures autonomes en juillet 2015, celui de la C4 Picasso du groupe a tout d’abord déjà fait un trajet Paris-Bordeaux sans conducteur, puis est « partie toute seule » vers Madrid.

Ce mois de mars 2017, le groupe a présenté son programme AVA (Autonomous Vehicle for All) à la dernière édition du Salon de Genève. Ledit programme propose un large choix de fonctions, permettant de passer progressivement de la conduite partielle à l’autonomie totale du véhicule. Le programme visant à toucher le plus grand nombre et à rendre les véhicules autonomes accessibles à tous, PSA a prévu les 28 et 29 mars des essais, les tous premiers en France, par des automobilistes dits « non experts », ces derniers « jouant le rôle » de passager ou de conducteur.

Les technologies de l’AVA équipent déjà certains modèles du groupe

Si les véhicules autonomes avec lesquels les essais par des automobilistes non experts évoqués ci-dessus disposent de fonctions niveaux 3 (« eyes off ») et 4 (« mind off »), certains modèles du groupe PSA sont déjà disponibles avec des fonctions d’aide à la conduite de niveau 1 issues de l’AVA. Entre autres, on peut citer le Peugeot 208, le nouveau Peugeot 3008, la Citroën C3, ou encore la Citroën C4 Picasso. A titre d’exemple, ces derniers peuvent adapter leur allure en fonction de celui du véhicule qui se trouve devant eux. Ils gardent alors une distance de sécurité, tout en pouvant s’arrêter sans intervention du conducteur.

A partir de 2018, le groupe, toujours dans le cadre du programme AVA, prévoit de doter tout au moins la DS7 Crossback des fonctions de niveau 2. Par exemple, le véhicule se garera alors par lui-même, le conducteur ayant juste à activer la fonction « Park Pilot ».

Laisser un commentaire