permis de conduire

Tout ce qu’il faut savoir sur le permis de conduire

Pour conduire un véhicule, la possession du permis de conduire est essentielle pour la sécurité routière. Instauré officiellement dans le code de la route en 1922, il a beaucoup évolué au fil du temps (catégories, format…). Trouvez dans les lignes qui suivent tout ce qu’il faut savoir sur le permis de conduire.

Les différents types de permis de conduire

Selon le type de véhicule, il faut disposer d’un permis de conduire correspondant. Conduire une moto requiert le permis A2, le permis A1, le permis A ou le permis AM (s’adressant particulièrement aux cyclomoteurs ou scooters de moins de 50cm3). S’il s’agit d’un véhicule léger ou d’une voiture de tourisme, il faut le permis B1 ou le permis B. Pour un poids lourd, il est nécessaire d’avoir le permis C1, le permis C, le permis D1 ou le permis D.

Par ailleurs, si le véhicule dispose d’une remorque de plus de 750kg, selon le type, il faut avoir le permis BE, le permis C1E, le permis CE, le permis D1E ou le permis DE.

Comment obtenir son permis de conduire ?

Pour obtenir son permis de conduire, il faut déjà remplir certaines conditions, pouvant varier en fonction de la catégorie souhaitée. Si nous prenons l’exemple du permis de conduire le plus courant, le permis B, il faut notamment :

  • avoir au minimum 18 ans (l’examen de code pouvant toutefois être passé à 17 ans),
  • avoir son attestation de sécurité routière,
  • et passer un examen médical.

Il faut alors réussir les examens de code et de conduite. Pour s’y inscrire, il y a deux options : passer par une auto-école ou se présenter en tant que candidat libre. Dans ce dernier cas, il faut se rapprocher directement de sa préfecture.

Les sanctions par rapport au permis de conduire en cas d’infraction

Depuis 1992, le système des points a été mis en place quant au permis de conduire. Celui-ci pouvant compter jusqu’à 12 points (pour les conducteurs dits « confirmés), il peut en être retiré en cas d’infraction. A titre d’exemple, en cas de conduite sans port de ceinture, 3 points peuvent être retirés.

Par ailleurs, il y a aussi différentes formes de retrait du permis de conduire, à savoir :

  • son invalidation (en cas de perte totale de points),
  • sa suspension (en cas d’infraction grave au code de la route telle que la conduite sous l’emprise de l’alcool, avec un taux supérieur à 0,8g / litre de sang),
  • son annulation (en cas d’infraction grave telle que la récidive de conduite en état d’ivresse, le conducteur ne pouvant repasser le permis de conduire pendant 3 ans ou plus),
  • et sa rétention (ne pouvant dépasser 72 heures).

Notons toutefois qu’il est possible de récupérer des points, grâce essentiellement à un stage de récupération de points de permis de conduire. Celui-ci est conseillé quand on n’a plus que 6 points ou moins, mais ne peut concerner les conducteurs dont le permis fait l’objet d’une suspension ou d’une annulation.

Laisser un commentaire