prix-controle-technique

Le prix du contrôle technique

Le contrôle technique règlementaire concerne tous les véhicules de tourisme et utilitaires de moins de 3,5 tonnes (dits légers) et ayant plus de 4 ans. Pour qu’il soit valide, il doit être effectué auprès d’un des centres agréés par l’Etat, répartis dans toutes les villes de France. Quel est son prix ? Cela est-il le même partout, quel que soit le type de véhicule ou d’énergie ?

Le contrôle technique périodique, à quel prix ?

Il faut savoir que les autorités publiques ont laissé libre chaque centre de contrôle technique agréé de fixer son prix. Cela peut donc varier d’un centre à un autre et ce, qu’il s’agisse ou pas d’une même région ou d’une même ville. Par ailleurs, les installations nécessaires n’étant pas les mêmes pour accueillir tel ou tel type de véhicule, le coût peut également varier selon qu’il s’agisse par exemple d’un véhicule particulier (de tourisme), d’un véhicule utilitaire, d’un véhicule 4×4 (ou à 4 roues motrices) ou d’un camping-car. D’autre part, certains centres fixent des tarifs différents en fonction de l’énergie utilisée par le véhicule. Ainsi, le contrôle technique d’un véhicule roulant à l’essence peut ne pas être le même que celui d’un véhicule diesel, GPL / GNC, ou électrique / hybride.

Le cas d’une contre-visite

Si un véhicule est recalé au contrôle initial, il doit obligatoirement subir une contre-visite. Là aussi, le prix diffère en fonction du centre. Par ailleurs, si elle est payante auprès de certains centres, la contre-vérification est offerte chez d’autres, essentiellement si la première visite y a été effectuée. Sinon, la contre-visite ne concernant pas l’ensemble des 124 points règlementaires à vérifier lors d’un contrôle périodique :

  • le coût peut varier selon qu’elle nécessite ou pas certains équipements,
  • elle revient dans tous les cas moins chère qu’une visite intégrale.

La visite complémentaire pollution

A part le contrôle technique obligatoire, les véhicules utilitaires doivent également subir ce qui est appelée la visite complémentaire pollution. Le prix de celle-ci n’est pas non plus le même auprès de chaque centre et selon l’énergie utilisée par le véhicule.

Quel que soit le type de vérification règlementaire, le plus avantageux serait ainsi de comparer les prix. D’ailleurs, on peut ne pas se limiter à la comparaison des tarifs respectifs appliqués par les centres agréés de sa ville, se rendre dans une ville voisine pouvant parfois être plus bénéfique.

A titre indicatif, s’il s’agit d’un véhicule particulier roulant à l’essence, le prix du contrôle technique périodique varie généralement entre 49 et 75 euros, tandis que celui de la contre-visite varie entre 0 et 20 euros. Pour la visite complémentaire pollution d’un véhicule utilitaire léger, le coût va généralement de 25 à 30 euros.

Laisser un commentaire