Contre visite contrôle technique

Comment éviter la contre visite du contrôle technique

Le contrôle technique d’un véhicule est un examen obligatoire qu’il faut renouveler tous les deux ans. Si le contrôleur relève des irrégularités conséquentes, le propriétaire du véhicule est dans l’obligation de procéder aux éventuels réglages et / ou réparations nécessaires avant de passer un deuxième examen : la contre-visite.

Même si certains centres de contrôle technique incluent la contre-visite dans le tarif du contrôle initial, ce n’est pas le cas de tous ; et certaines causes qui entrainent un avis négatif lors du premier passage sont aisément évitables. Alors, voici quelques astuces pour éviter de devoir passer une contre-visite après un contrôle technique.

Les vérifications essentielles avant un contrôle technique

Le meilleur moyen d’éviter une contre-visite est de présenter un véhicule en bon état. Si certains points sont difficilement vérifiables, d’autres sont à la portée de tous. Il convient donc d’y consacrer un peu de temps avant de présenter son véhicule. Cela peut vous éviter de mauvaises surprises.

Les systèmes d’éclairage et de signalisation

Vérifiez que tous vos feux fonctionnent et soient positionnés correctement. Contrôlez aussi les ampoules des clignotants ou de la plaque d’immatriculation arrière. S’il y a un problème, réglez-le avant d’emmener votre voiture au centre de contrôle technique.

Les pneumatiques

Pensez à changer vos pneus si ceux-ci sont usés ou craquelés et vérifiez leur pression.

L’échappement

L’échappement de votre véhicule ne doit pas fuir et ne doit pas produire un volume de fumée trop important.

L’identification du véhicule

Vérifiez l’état de vos plaques d’immatriculation. Si le numéro n’est pas lisible ou si la plaque est altérée, il faut la remplacer car c’est aussi un motif de refus.

Les équipements facilement vérifiables

Testez l’avertisseur sonore et vérifiez que le volant se bloque une fois le contact désactivé. Il est aussi impératif que l’ensemble des sièges soient bien fixés et que toutes les ceintures de sécurité soient présentes et en état de fonctionner. Vérifiez également l’ouverture et la fermeture de toutes les portes ainsi que le capot et le hayon.

Les autres vérifications

Comme pour un entretien régulier, pensez à contrôler les niveaux des différents liquides accessibles depuis le bloc moteur : niveau d’huile, liquide de refroidissement, lave-vitres, …

Les autres astuces

Pour éviter la contre-visite, il est possible de procéder à un pré-contrôle auprès d’un garagiste qui vérifiera l’ensemble des points précités ainsi que certains autres critères comme les éléments de freinage ou la pollution qui nécessitent un équipement particulier. Cependant, adressez-vous à un garagiste de confiance, car il ne faudrait pas non plus qu’un indélicat vous pousse à des réparations inutiles sous prétexte d’un hypothétique refus au contrôle technique.

Si votre optique est de réduire les frais, vous pouvez aussi opter pour un centre de contrôle technique qui inclut dans son tarif de base une contre-visite mais cela ne vous empêche pas de vérifier l’ensemble des points précédemment exposés car ils permettent aussi de rouler avec un véhicule en bon état de fonctionnement et sécurisé.

Laisser un commentaire