Arnaques véhicule

Les arnaques à éviter pour les vendeurs de véhicules

Le marché de vente de voitures d’occasion entre particuliers est un secteur qui attire bon nombre d’escrocs, d’autant plus que la mise en relation à travers les sites d’annonces en ligne est facilitée. Que vous soyez vendeur ou acheteur, il y a un certain nombre de pièges desquels il faut vous méfier.

Parmi les différentes arnaques recensées, on peut distinguer trois grandes catégories : les arnaques visant à voler le véhicule sans payer, les arnaques visant à soutirer de l’argent au vendeur et le vol d’identité.

Dans tous les cas, il convient pour toute transaction par internet de respecter quelques règles élémentaires : utiliser des moyens bancaires sécurisés et vérifiables, ne pas faire de vente hors des heures d’ouvertures des organismes bancaires, éviter les transactions avec des personnes résidant à l’étranger et ne pas transmettre de documents personnels.

Le vol de voiture

Dans ce cas de figure, les escrocs tentent par divers moyens de faire croire à leur solvabilité. Ce n’est qu’après que le véhicule ait été donné que le vendeur se rend compte de l’arnaque.

Il faut donc se méfier des différents moyens de paiements et notamment les virements bancaires qui peuvent être effectués via des faux comptes approvisionnés de manière frauduleuse. Une fois que la banque s’en aperçoit, la transaction est annulée. Le vendeur se retrouve sans l’argent et sans la voiture.

La solution la plus sûre reste l’utilisation du chèque de banque. Par contre, il convient de se méfier car certains escrocs sont passés maîtres dans la falsification de documents. Il est impératif de vérifier auprès de la banque émettrice. Il est donc indispensable d’effectuer la transaction pendant les heures ouvrables. Autre précaution, pour appeler la banque, utilisez un numéro de téléphone trouvé sur un annuaire et non celui sur le chèque. En effet, s’il est falsifié, le numéro peut rediriger vers un complice.

Les arnaques financières

Certains escrocs ne s’intéressent pas à votre véhicule mais simplement à votre argent. Il existe plusieurs arnaques :

  • L’acheteur vous envoie un chèque de banque avec un montant supérieur en prétextant une erreur ou toute autre explication. Il demande alors le remboursement de la différence, souvent par des moyens tels que Western Union. Le chèque se révèle par la suite faux et est donc annulé, pas le remboursement.
  • Une variante utilisée par les escrocs est l’annulation de la vente sous prétexte d’un événement personnel grave (décès, licenciement) une fois que l’argent est arrivé sur le compte du vendeur (faux chèque de banque, virement frauduleux). Ils demandent alors le remboursement. Une fois que la banque se rend compte de l’escroquerie, le versement de l’acheteur est annulé, pas le remboursement.
  • Certains escrocs demandent le passage d’un expert avant la décision finale mais ils demandent au vendeur d’effectuer un virement sur un compte bancaire comme caution afin que le prétendu acheteur ne se déplace pas pour rien avec son expert. Bien entendu, personne ne viendra au rendez-vous. Rappelez-vous que le vendeur n’a aucune raison de débourser le moindre centime.

Le vol d’identité

D’autres arnaques tentent de dérober des informations privées, souvent afin de créer des fausses annonces pour escroquer d’éventuels acheteurs. Vous pouvez communiquer les informations nécessaires de votre carte grise : numéro d’immatriculation, numéro des mines, … mais en aucun cas, n’envoyez une photocopie de votre carte grise à un inconnu, ni d’ailleurs du contrôle technique ou de votre carte d’identité. Ces documents pourront être utilisés pour induire en erreur un acheteur potentiel.

Laisser un commentaire